« Retourner au site principal

Activités

ANNÉES 1 et 2

Activité 1 : Mettre sur pied des rencontres de travail entre les spécialistes des disciplines impliquées dans la communication multimodale afin de préciser les compétences en LMM. Les membres du Groupe en LMM ont travaillé pendant sept ans à partir de contenus sémiotiques qui combinent l’image et le texte (ex. : la bande dessinée, l’hypermédia) et voudraient poursuivre leurs travaux sur l’ajout au texte de modes sonores (voix, musique, bruit) et cinétiques (ex. : mouvement, gestuelle, interactivité). Le but serait de réfléchir collectivement aux fondements conceptuels d’une didactique intersémiotique de la réception/production et afin d'en arriver à des propositions concrètes pour la formation à la LMM et pour la poursuite de recherches dans ce domaine.

Activité 2 : Élaborer un questionnaire d’enquête avec les collaborateurs québécois et internationaux (France et Belgique) visant à identifier les pratiques auto-déclarées des jeunes en LMM. Valider le questionnaire, le soumettre à des populations ad hoc et en traiter/interpréter les résultats. Parallèlement, réaliser des études de cas, de type ethnographique, sur les pratiques en LMM de jeunes en contextes informels.

Activité 3 : Poursuivre des discussions avec les représentants du MÉES concernés sur les modalités d’intégration de compétences en LMM dans les programmes de formation des élèves au secondaire. Préparer et présenter une synthèse des rapports sur les compétences en lecture et en écriture numériques et multimodales réalisés par plusieurs membres de la chaire.

Activité 4 : Prendre contact avec les institutions culturelles préoccupées par l’éducation à la LMM (ex : La Régie du cinéma, le Programme éducatif du Musée des beaux-arts de Montréal) afin de leur offrir des services d’accompagnement dans la mise en œuvre de leurs programmes éducatifs.

ANNÉE 3

Activités 1 et 2 : Produire un référentiel des compétences en LMM (revu et amélioré) et préparer une recherche-design qui s’appuie sur les fondements théoriques d’une didactique intersémiotique de la réception/production multimodales de même que sur les résultats des questionnaires et les études de cas, soit sur les travaux menés durant les deux premières années.

Activité 3 : Émettre des recommandations pour l’intégration des compétences en LMM dans les programmes de formation au secondaire au Québec.

Activité 4 : Consolider la collaboration avec les institutions culturelles en élaborant un plan d’action de format.