« Retourner au site principal

Pôles de recherche

Le programme de la Chaire sera structuré en trois grands pôles issus des travaux du Groupe de recherches en LMM, en phase avec le plan stratégique de développement de l’UQAM.

1- La recherche et la diffusion scientifiques

La Chaire en LMM permettra de consolider les collaborations établies, d’en développer de nouvelles, de favoriser la synergie entre les chercheurs de différentes disciplines intéressés par la LMM. Plus concrètement, la Chaire en LMM donnera l’occasion au Groupe de structurer son champ d’activités autour des quatre objectifs spécifiques présentés dans le projet et ainsi de développer ses collaborations sur des thématiques ciblées. À titre d’exemple, nous prévoyons déposer une demande de financement pour un projet CRSH Savoir à l’automne 2016 qui portera sur La littératie médiatique multimodale appliquée en contexte numérique pour former les élèves à la recherche et à la création (Lacelle, Lebrun, Richard, Boutin et Martel, 2017-2021). Nous préparons également une demande CRSH de développement Savoir pour l’hiver 2017 afin de creuser l’apport sémiotique du son dans les pratiques de réception et de production multimodales (Valentine, Lacelle, Richard et Lebrun, 2017-2019). De plus, nous réfléchissons aux modalités de collaboration avec la France (M.-F. Penloup et A. Cordier) et la Belgique (P. Fastrez) pour réaliser une enquête internationale sur les pratiques et les compétences en LMM auto-déclarées des jeunes. Nous envisageons aussi une collaboration avec des chercheurs des sciences de l’informatique à l’UQAM afin de développer des outils de collectes de données permettant d’évaluer les performances des sujets en situation réelle de réception et de production multimodales. Ainsi, le domaine de la LMM devrait pouvoir réunir l’expertise de chercheurs d’autres facultés que nous aimerions voir se joindre à nous: Communication, Arts, Sciences et Sciences humaines.

2- Le soutien aux acteurs du monde de l’éducation

Le Québec se prépare à introduire dans ses programmes au primaire et au secondaire des compétences en lecture et en écriture multimodales et numériques, puisque ces dernières sont maintenant évaluées dans le cadre de tests internationaux (ex. : Pisa depuis 2009 et PIRLS depuis 2015). Plusieurs pays ont déjà mis en place des projets pilotes d’évaluation de la lecture numérique et adapté leur programme de formation (ex. : États-Unis, Belgique, Australie et Angleterre) ou sont en voie de le faire (ex. : France et Canada). Par sa crédibilité et son rayonnement, la Chaire de recherche en LMM sera en mesure d’exercer son influence auprès des autorités officielles et de les guider dans la mise à jour des cursus scolaires au Québec. D’ailleurs, le Groupe de chercheurs, dirigé par N. Lacelle, a déjà entamé une collaboration avec le MÉES québécois. Fort de leur expertise, des chercheurs associés à la Chaire ont été mandatés par le MÉES pour produire des rapports et formuler des recommandations en matière d’écriture et de lecture multimodales et numériques. Une structure institutionnelle comme la Chaire en LMM poursuivra ces travaux dans le même sens, ce qui est susceptible de favoriser une reconnaissance des activités des chercheurs auprès des instances ministérielles.

3- Le développement de produits éducatifs en ligne

Partenaires de jeunes entreprises du secteur de l’édition et des nouvelles technologies, des professeurs de la Chaire en LMM (N. Lacelle et M.-C. Beaudry) ont participé à la création d’applications éducatives de lecture et d’écriture augmentées en collaboration avec la maison d’édition André Fontaine et l’organisme Mitacs. Cette réalisation est récipiendaire du Prix national MITACS CRNC-PARI pour la commercialisation d’une idée exceptionnelle ainsi que du Prix NUMIX Convergence - Jeunesse 2016. D’autres projets de partenariat de ce type sont prévus dans les prochaines années. La Chaire en LMM valorisera les collaborations chercheurs/entreprises dans les secteurs de la formation, des technologies et du transmédia. Des professeurs de l’UQAM (N. Lacelle, M.C. Beaudry, M. Richard et V. Valentine), liés à la Chaire en LMM, souhaitent aussi collaborer à l’élaboration d’un plan de partenariat avec des entreprises culturelles du numérique. En ce sens, la Chaire prévoit s’associer à des entreprises technologiques et des institutions culturelles (musées, bibliothèques, etc.) pour contribuer au développement d’outils et de plateformes interactifs multimodaux d’apprentissage. La Chaire en LMM se donne le mandat de sortir des structures universitaires pour élargir son champ d’action et contribuer au développement d’autres institutions, notamment les institutions culturelles.