Iphigénie sur Facebook : portraits numériques et lecture d’une œuvre patrimoniale

TitreIphigénie sur Facebook : portraits numériques et lecture d’une œuvre patrimoniale
Type de publicationArticle de revue
Année de publication2020
AuteursAugé, C.
AffiliationUniversité Grenoble Alpes, LITEXTRA
RevueRevue de recherches en littératie médiatique multimodale
VolumeVol. 12.
ISSN2368-9242
Mots-clésappropriation, écriture, faibles lecteurs, lecture, réseaux sociaux
Résumé

Dans la continuité d’une « pédagogie de l’immersion » (Jenny, 2008), notre étude vise à remettre en question l’intérêt didactique de l’écriture numérique de profils fictifs sur Facebook, pouvant apparaître comme des variantes de « journal de personnage » (Larrivé, 2014) pour engager dans la lecture de faibles lecteurs voire des non-lecteurs (Lemarchand-Thieurmel, 2014). Deux constats ressortent particulièrement. Tout d’abord, le dispositif d’écriture a permis d’engager de faibles lecteurs rejetant l’œuvre et d’amorcer une lecture personnelle de l’œuvre littéraire. Cependant, ce dispositif n’est pas une fin en soi, mais peut apparaître comme un outil pour l’enseignant afin de construire un « projet d’étude » de l’œuvre à partir des lectures de sa classe.

Texte complet (PDF):