Lire les lecteurs numériques : d’une synthèse des recherches à une expérience de lecture d’application littéraire en classe de cm1-cm2

TitreLire les lecteurs numériques : d’une synthèse des recherches à une expérience de lecture d’application littéraire en classe de cm1-cm2
Type de publicationArticle de revue
Année de publication2020
AuteursAcerra, E.
AffiliationUniversité du Québec en Abitibi-Témiscamingue
RevueRevue de recherches en littératie médiatique multimodale
VolumeVol. 12.
ISSN2368-9242
Numéro d'accès2
Mots-clésapplications littéraires, didactique de la lecture numérique, lecteurs numériques, lecture numérique, littératie médiatique multimodale, littérature numérique, méta-analyse
Résumé

Le développement et la diffusion des œuvres numériques pour la jeunesse s’accompagnent d’un ensemble de préoccupations (éditoriales, institutionnelles et, plus largement, sociétales) concernant leurs potentialités et leurs limites pour le développement cognitif de l’enfant et pour son entrée en lecture. Comment les jeunes lecteurs abordent-ils la lecture et la littérature sur support numérique ? Quels facteurs facilitent leurs apprentissages littéraciques et quels éléments semblent, au contraire, les entraver ? Comment les ressources multimodales et interactives sont-elles investies dans les processus de construction du sens ? Dans cet article, nous proposons de répondre à ces questions de deux manières. Dans un premier temps, nous interrogerons la littérature scientifique, et plus particulièrement les travaux ayant utilisé des œuvres de littérature numérique (ou numérisée) pour étudier des aspects de la réception chez les jeunes lecteurs. Dans un deuxième temps, nous présenterons les résultats d’une enquête empirique, menée avec deux classes françaises de CM1-CM2 en 2017, afin d’étudier la compréhension et l’interprétation d’une adaptation d’album contemporain en application littéraire. L’analyse de ces diverses contributions permettra d’esquisser un portrait nuancé et kaléidoscopique du jeune lectorat numérique, ainsi que des nouvelles compétences (Lacelle et al., 2017) nécessaires pour s’approprier les spécificités du « techno-texte » (Hayles, 2002) littéraire.

Texte complet (PDF):