Enjeux relatifs au support

Affichage 1 - 3 de 3
  • Les écrans et claviers tactiles utilisés par les enfants et les adolescents font émerger de nouveaux gestes d’écriture et de lecture, qui semblent modifier les habitudes acquises par chacun lors de l’apprentissage du lire/écrire.Le but de cet essai est de penser à ces nouveaux gestes de trois points de vue. La première partie de la réflexion se base sur les travaux anthropologiques de Leroi-Gourhan (2008a, 2008b), mettant en évidence la relation évolutive entre les supports, les gestes, le temps et les espaces culturels. La deuxième partie analyse les recommandations ministérielles françaises — de 2006, 2011 et 2015 — concernant l’enseignement des gestes d’écriture. La troisième partie prend appui sur les travaux de Bouchardon (2011) pour analyser les gestes émergents créés par les lecteurs sur support numérique. Les résultats mettent en évidence la nécessité d’intégrer des gestes émergents dans la culture de l’école comme moyen de valoriser la diversité des gestes, des outils et des supports de lecture et d’écriture.

  • Afin de cerner le processus d’écriture numérique, son enseignement et son évaluation, les auteures ont interrogé les bases de données récentes par thèmes (processus, stratégies, compétences, matérialité, genres et évaluation de l’écriture numérique). L’article présente tout d’abord les caractéristiques génériques de l’écriture numérique, soit l’hypertextualité, un design adapté, l’interactivité, la multimodalité et la collaboration. Il formule ensuite, sur cette base, vingt recommandations documentées pour favoriser son enseignement à l’école.

  • De nos jours, le crayon côtoie le clavier obligeant la maitrise par l’élève du script ou de la cursive et de la saisie au clavier. Même si leur automatisation favorise l’écriture de textes, peu d’attention est portée à ces modalités d’écriture. Cette situation a motivé la réalisation d’une étude comparant les performances (graphomotrices, rédactionnelles) d’élèves de 6e année (N= 84) en fonction de l’outil d’écriture (crayon, clavier). Les résultats aux tâches d’écriture (écriture de l’alphabet [1 min] ; écriture d’un résumé) révèlent que le clavier favoriserait la vitesse d’écriture (groupes script et cursive) et la production de textes plus longs et mieux détaillés (groupe cursive). Ces résultats suggèrent donc que le clavier serait favorable aux performances rédactionnelles.

S'abonner à Enjeux relatifs au support